Les kayakistes se sont déplacés au centre de la rivière pour tapager et éclabousser; des symboles de l’accessibilité du plan d’eau. (Photo : Erick Ouellet)

Un Grand Splash à bord de kayaks

Source: https://www.cybersoleil.com/un-grand-splash-a-bord-de-kayaks/

Auteure : Marie-Josée Bétournay

 

Une quinzaine de personnes ont pris part au Grand Splash Sainte-Martine le 3 juillet. Les participants ont troqué la baignade dans la rivière Châteauguay pour une sortie à bord de kayaks.

À leur arrivée, les baigneurs devaient prendre place sur des quais et se déplacer au centre du cours d’eau avant de faire le grand saut. «L’état des quais de la municipalité ne nous permettait pas d’assurer la sécurité des participants.

C’est pourquoi nous avons dû changer la formule à la dernière minute», précise le directeur général de la Société de conservation et d’aménagement des bassins versants de la Zone Châteauguay (SCABRIC), Félix Blackburn.

La SCABRIC, responsable de la logistique du Grand Splash, a avisé les participants des problèmes techniques dans un mémo. Le 3 juillet, les kayakistes se sont réunis au centre de la rivière d’où ils ont témoigné de l’accessibilité du plan d’eau en faisant du tapage et des éclaboussures. Les embarcations sont demeurées à leur disposition jusqu’à 14 h.

Les participants au Grand Splash, une initiative de l’organisme montréalais Fondation Rivières, visent à sensibiliser les gens «à l’importance d’aménager des accès publics à la baignade sur les rivières et aussi, d’assurer la qualité de l’eau», peut-on lire sur le site de l’organisme. Le responsable au développement et à la mobilisation à la Fondation Rivières, Christian Généreux, parle d’une réussite de l’événement à Sainte-Martine. «On voulait interpeller les médias, sensibiliser la population et la classe politique. À tous les niveaux, les objectifs ont été atteints», explique-t-il.

Bonne qualité de l’eau à Sainte-Martine

La qualité de l’eau de la rivière Châteauguay, à la hauteur de Sainte-Martine, était bonne le 3 juillet, informe M. Généreux. «Il n’y a pas eu de problèmes de grosses pluies», indique-t-il. Les pluies diluviennes détériorent la qualité de l’eau de la rivière Châteauguay en raison de la formation de coliformes. Ces bactéries proviennent des eaux usées des municipalités dont les installations ne peuvent contenir un fort volume de liquide. On parle de surverses.

Le 8 juillet, Fondation Rivières et la SCABRIC ont entamé des analyses à plusieurs points de la rivière Châteauguay afin d’identifier les points de surverses, mentionne M. Généreux. Les deux organismes utilisent le ColiMinder, une technologie désignée pour échantillonner et analyser l’eau. Les résultats sont obtenus en 15 minutes, précise M. Blackburn. La fin de la compilation des analyses est prévue en novembre.

À lire aussi : https://www.cybersoleil.com/une-nouvelle-technologie-pourrait-permettre-la-baignade-dans-la-riviere-chateauguay/

riviere-sainte-martine_uid60d08b3facf68 (2)

Invitation à un Grand Splash dans la rivière Châteauguay

Source: https://www.lereflet.qc.ca/invitation-a-un-grand-splash-dans-la-riviere-chateauguay/

Auteur: Michel Thibeault

Les citoyens sont invités à se baigner dans la rivière Châteauguay le dimanche 27 juin, à Sainte-Martine. Tout en respectant les mesures sanitaires. Et alors que sera confirmée la bonne qualité de l’eau.

Baptisée « Grand splash », l’activité est organisée par la SCABRIC et la Fondation Rivières dans la foulée du projet « ColiMinder ». Cette nouvelle technologie permet de connaître rapidement le taux de coliformes dans l’eau. Les deux organismes souhaitent l’utiliser pour permettre à la population de renouer avec le plaisir de se rafraîchir dans les cours d’eau de la province.

L’exercice prévu à 11h au parc Paul-Léveillé permettra d’illustrer concrètement le principe. Des analyses de l’eau seront effectuées avec l’appareil dans les jours précédents le rendez-vous et le jour même.

« On est optimiste. On a bon espoir que les résultats seront positifs. On a confiance, affirme Félix Blackburn, directeur général de la Société de conservation et d’aménagement des bassins versants de la zone Châteauguay (SCABRIC). On veut ramener les gens à la rivière. »

À ceux qui se méfieraient de la couleur de l’eau, M. Blackburn rappelle que de la terre en suspension donne parfois une teinte brunâtre à la rivière et que ça ne pose aucun problème.

Des « Grand splash » sont prévus à neuf endroits à travers le Québec, dont Montréal, Trois-Rivières et Saguenay entre le 26 juin et le 4 juillet.

Un engouement qui réjouit Roy Dupuis, porte-parole de la Fondation Rivières.

« C’est stimulant de constater qu’on se mobilise partout au Québec pour la cause de l’accès à l’eau, une eau propre et naturelle. Il faut redonner accès aux rives et à l’eau aux citoyens dans un état le plus proche possible de l’état naturel », a-t-il déclaré lors du lancement de la Semaine du Grand Splash au Vieux-Port de Montréal le 12 juin.

« Petite comme l’eau »

Présidente d’honneur de la Semaine, la comédienne Salomé Corbo a témoigné : « Ma petite est comme l’eau, elle est comme l’eau vive. Mon papa me chantait cette chanson de Guy Béart. Depuis, j’ai toujours associé la vitalité de nos cours d’eau à la force vive des enfants. Car tout comme les enfants, l’eau est notre avenir. »

image (37)

Invitation à un Grand Splash à Sainte-Martine

Source: https://www.cybersoleil.com/invitation-grand-splash-sainte-martine-dimanche-27-juin-parc-paul-leveille/

Auteur: Michel Thibault

Les citoyens sont invités à se baigner dans la rivière Châteauguay le dimanche 27 juin à Sainte-Martine. Tout en respectant les mesures sanitaires. Et alors que sera confirmée la bonne qualité de l’eau.

À lire aussi : Une nouvelle technologie pourrait permettre la baignade dans la rivière

Baptisée « Grand splash », l’activité est organisée par la SCABRIC et la Fondation Rivières dans la foulée du projet « ColiMinder ». Cette nouvelle technologie permet de connaître rapidement le taux de coliformes dans l’eau. Les deux organismes souhaitent l’utiliser pour permettre à la population de renouer avec le plaisir de se rafraîchir dans les cours d’eau de la province.
L’exercice prévu à 11h le 27 juin au parc Paul-Léveillé permettra d’illustrer concrètement le principe. Des analyses de l’eau seront effectuées avec l’appareil dans les jours précédents le rendez-vous et le jour même. « On est optimiste. On a bon espoir que les résultats seront positifs. On a confiance », affirme Félix Blackburn, directeur général de la Société de conservation et d’aménagement des bassins versants de la zone Châteauguay (SCABRIC).
« On veut ramener les gens à la rivière », souligne-t-il.
À ceux qui se méfieraient de la couleur de l’eau, M. Blackburn rappelle que de la terre en suspension donne parfois une teinte brunâtre à la rivière et que ça ne pose aucun problème.
Des « Grand splash » sont prévus à neuf endroits à travers le Québec, dont Montréal, Trois-Rivières et Saguenay entre le 26 juin et le 4 juillet.
Un engouement qui réjouit Roy Dupuis, porte-parole de la Fondation Rivières. « C’est stimulant de constater qu’on se mobilise partout au Québec pour la cause de l’accès à l’eau, une eau propre et naturelle. Il faut redonner accès aux rives et à l’eau aux citoyens dans un état le plus proche possible de l’état naturel », a-t-il déclaré lors du lancement de la Semaine du Grand Splash au Vieux-Port de Montréal le 12 juin.

« Petite comme l’eau »
Présidente d’honneur de la Semaine, la comédienne Salomé Corbo a témoigné : « Ma petite est comme l’eau, elle est comme l’eau vive. Mon papa me chantait cette chanson de Guy Béart. Depuis, j’ai toujours associé la vitalité de nos cours d’eau à la force vive des enfants. Car tout comme les enfants, l’eau est notre avenir. »

Les intéressés peuvent s’inscrire aux événements de leur région au grandsplash.ca .