image (53)

200 baigneurs dans le fleuve pour le Grand Splash

Source: https://www.tvanouvelles.ca/2015/07/28/200-baigneurs-dans-le-fleuve-pour-le-grand-splash

Auteur: Marie-Christine Trottier

Quelque 200 baigneurs n’ont pas hésité à sauter dans le fleuve Saint-Laurent, mardi, malgré les orages de la veille qui ont pu avoir une influence sur la qualité de l’eau dans le Vieux-Port.

L’environnementaliste Daniel Green croit qu’il aurait été préférable d’attendre avant de se jeter à l’eau. Il explique qu’après les orages de lundi soir, il est fort probable qu’il y ait eu une surverse des égouts sanitaires et pluviaux dans le fleuve, faisant ainsi augmenter le nombre de coliformes fécaux présents dans l’eau.

Cette bactérie, en trop grande quantité, peut rendre les eaux impropres à la baignade et causer des problèmes de santé. «Normalement, il faut 48 heures pour avoir les résultats d’une analyse d’échantillon d’eau. J’invite les gens à la prudence», explique M. Green.

(Crédit photo: Agence QMI)
Les organisateurs du Grand Splash assurent toutefois avoir pris une décision éclairée et estiment que la qualité de l’eau était «fort probablement» sécuritaire pour la baignade.

«On s’est informés sur les transbordements et on est en confiance. Statistiquement, selon les pluies qui sont tombées les cinq dernières années, on a fait des moyennes et on a décidé que c’était sécuritaire», indique Pierre Lussier, directeur du Jour de la terre et un des instigateurs du Grand Splash.

PEU DE CHANGEMENTS

Depuis 12 ans, les baigneurs du Grand Splash se jettent dans l’eau du Vieux-Port pour favoriser un meilleur accès au fleuve. M. Lussier croit toutefois qu’il reste beaucoup d’étapes à franchir avant d’avoir un réel accès au fleuve. «Ce n’est pas mission accomplie, ce n’est pas fait encore. Quelle accessibilité y-a-t-il de plus en 2015 par rapport à 2003?» s’interroge-t-il.

S’il convient que les Montréalais ont de plus en plus d’intérêt pour accéder aux berges du fleuve Saint-Laurent, il rappelle que le Plan de l’eau, annoncé par Denis Coderre en mars dernier, est loin d’être réalisé. «On espère que la Ville de Montréal aura les outils nécessaires et pourra travailler avec la Société du Vieux-Port pour que ça marche», indique-t-il, en faisant référence au projet de bain portuaire dans le Vieux-Port.

(Crédit photo: Agence QMI)
Il appuie d’ailleurs les démarches de M. Coderre pour qu’Ottawa cède les terrains du Vieux-Port à la Ville. Il croit que ça faciliterait les démarches pour aménager les accès au fleuve. «On aurait tout à gagner si on avait un processus ouvert, géré par la Ville. Ce serait moins compliqué pour les règlements aussi.»

Rappelons qu’il est encore illégal de se baigner dans le fleuve à certains endroits. Si la plupart des baigneurs sont tolérés, ils peuvent quand même se voir imposer de lourdes amendes.

«Oui les choses avancent un peu, c’est mieux toléré, note M. Lussier. Mais j’aimerais ça que tout le monde puisse accéder au fleuve sans craindre de représailles.»

– Avec la collaboration de Cédérick Caron

close

Plongez!

Rejoignez l'infolettre Grand Splash

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.